Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  windgassen le Dim 03 Juin 2007, 23:07

Après les avalanches de comptes rendus négatifs pour une partie du spectacle et enchanteurs pour d'autres, je suis allé à bastille un peu sur la pointe des pieds!

J'y ai passé globalement une belle soirée.

Je ne jète pas la pierre au jeune chef remplaçant... dans quelles conditions dirige-t-il exactement? On l'a vu en tout cas si content à la fin!

Le personnage le plus important est peut être: les choeurs qui nous ont offert une alternance de bon et de mauvais: en deux mots, quand ils étaient en phase entre eux et avec le chef, j'ai entendu de bons choeurs (peut être meilleurs que certaines fois)!

Les interprètes:
Nikitin: magnifique voix, une projection magnifique. Dommage qu'il n'a pas su rester un peu plus pour recevoir les hommages du public qu'il méritait.

Notre roi était un bon vieux roi bien fatigué, avec une voix sèche bien souvent noyé par les choeurs et/ou l'orchestre. (Ah!!! Kurt Moll pourquoi vous êtes vous retiré!)

Waltraud Meier était égale à elle-même: c'est à dire Magnifique de jeu et d'interprétation vocale. Elle a fait le triomphe de la soirée. D'ailleurs, pourquoi ne voit-on jamais de fleurs à bastille pour des dames comme waltraud qui le méritent tant?

Jean-Philippe Laffont s'est petit à petit très fatigué. Dommage, il a pour moi tout à fait la voix "dégueulasse" qui sied au rôle. (OUI, je sais, Ernest Blanc est un Telramund fabuleux avec en plus une voix, une diction magnifiques: mais il faut vivre au présent).

Mireille Delunsch: je la voyais pour la première fois sur scène. Et frranchement, malgré oui, des graves inexistants au fil du temps, une respiration limite, j'ai tout de même bien aimé son Elsa complètement hallucinée interprétée avec beaucoup de communication. Non, je ne la jète pas. Et au risque de choquer, avec mille précautions oratoires et sans comparer ni la qualité vocale, ni la carrière, avec tout le respect du aux artistes, ...enfin bref.. je fais très attention, j'ai beaucoup aimé chez elle quelque chose dans son timbre qui me rappelle celui que j'aime tant, de Régine Crespin.

Ma déception de la soirée est surtout Ben Heppner: Oh non, il n'a pas été mauvais; mais il a été pâle. On peine à l'entendre parfois. A-t-il appris un peu à jouer sur scène.. ? Lors de son entrée en scène, sa voix avait un vibrato d'une amplitude que je ne lui connats pas au disque. il nous a en fin de troisième acte gratififier de deux "coincements de gosier". (Tout comme Laffont d'ailleurs dans le duo avec Ortrud). OUi, çà peut arriver à un ténor Bon voire moyen, mais pas à Heppner.
Ceci dit la voix est magnifique; c'est beau, c'est propre.
Mais je n'ai pas vibré au son de sa voix (même dans le récit du graal).

Meier, Nikitin et Delunsch ont fait passer des sentiments mais hélas pas Ben Heppner. Et j'en suis bien déçu, depuis que j'attendais de le voir.

J'ai ADORE les décors et la mise en scène. Une fois qu'on est dedans le béton ne choque plus et mille détails servent l'action et le jeu de scène. Les lumières et les couleurs y sont très bien travaillées. J'avais vu Carsen dans sa mise en scène de la Walkyrie avec bonheur : serai-je Carsénien ou Carséniste?
avatar
windgassen

Masculin
Nombre de messages : 527
Age : 67
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.janicebaird.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  jeanch le Dim 03 Juin 2007, 23:18

windgassen a écrit:
Je ne jète pas la pierre au jeune chef remplaçant... dans quelles conditions dirige-t-il exactement? On l'a vu en tout cas si content à la fin!
Il est prévu de longue date qu'il dirige la représentation du 8, il a déjà dirigé celle de la semaine dernière. C'est trop bruyant pour être excusable.
Ma déception de la soirée est surtout Ben Heppner: Oh non, il n'a pas été mauvais; mais il a été pâle. On peine à l'entendre parfois. A-t-il appris un peu à jouer sur scène.. ? Lors de son entrée en scène, sa voix avait un vibrato d'une amplitude que je ne lui connats pas au disque. il nous a en fin de troisième acte gratififier de deux "coincements de gosier". (Tout comme Laffont d'ailleurs dans le duo avec Ortrud). OUi, çà peut arriver à un ténor Bon voire moyen, mais pas à Heppner.
Ceci dit la voix est magnifique; c'est beau, c'est propre.
Mais je n'ai pas vibré au son de sa voix (même dans le récit du graal).
J'excuse tout à fait les couacs mais j'ai ressenti la même chose, ou plutôt rien ressenti comme toi. Le récit du Graal m'a profondement ennuyé.
Friedmund a bien résumé les choses ici :
http://operachroniques.over-blog.com/article-10688504.html

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  LeChevalierDesGrieux le Dim 03 Juin 2007, 23:20

windgassen a écrit:j'ai beaucoup aimé chez elle quelque chose dans son timbre qui me rappelle celui que j'aime tant, de Régine Crespin.

La Crespin des années 90 sans doute...
avatar
LeChevalierDesGrieux

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Loutherbourg le Dim 03 Juin 2007, 23:24

LeChevalierDesGrieux a écrit:
La Crespin des années 90 sans doute...

celle qui se vantait devant l'Arop de porter sa Légion d'honneur sur sa culotte noire ?
avatar
Loutherbourg

Masculin
Nombre de messages : 600
Age : 67
Localisation : au Globus de Zurich
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  abaris le Dim 03 Juin 2007, 23:40

LeChevalierDesGrieux a écrit:
windgassen a écrit:j'ai beaucoup aimé chez elle quelque chose dans son timbre qui me rappelle celui que j'aime tant, de Régine Crespin.

La Crespin des années 90 sans doute...

lol!

La croyance qui veut que Friedrich doive être chanté par des voix "dégueulasses" relève de la science-fiction.

Avec Struckmann, Fox, Silins et d'autres, il n'était pas difficile de trouver mieux.
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  abaris le Lun 04 Juin 2007, 11:07

La critique de M. Parouty, lui-aussi Delunschophile.

http://www.lesechos.fr/info/loisirs/4583658.htm
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Polyeucte le Lun 04 Juin 2007, 11:13

Une critique rapide...

Mise en scène bien, mais je ne vois pas l'intérêt du béton... c'est très passe-partout!

Direction un peu bruyante, mais bon... au moins, il remplaçait Gergiev...

Delunsch, voix moche je trouve, pas de graves, aigus un pue à l'arrache par moments, mais je m'attendais à pire... plutôt émouvante quand même!
Heppner, voix magnifique, chant superbe, mais quel acteur !! affraid Alors que tous les autres sont impliqués, lui, il ne fait rien sur scène...
Meier splendide d'un bout à l'autre!! Quelle actrice et quelle interprète!! Un petit regret, si elle est parfaitement manipulatrice, je lui trouve un léger manque d'autorité... mais je chipote!!
Lafont... il montre bien son personnage, mais après, c'est sûr que la voix est totalement dans les choux!!
Rootering... très moyen... la voix est usée comme tout...
Nikitin superbe!! Quel timbre et quelle facilité!! Dommage qu'il ne soit pas plus resté lors des saluts!!

En bref, une bonne soirée, mais qui ne restera dans les mémoires majoritairement que pour Meier... et aussi quand même pour Heppner et Nikitin!

_________________
"Périsse mon oeuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD
avatar
Polyeucte

Masculin
Nombre de messages : 399
Age : 34
Date d'inscription : 12/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Hagen le Sam 09 Juin 2007, 01:19

Quelques impressions de la soirée du 8 juin :

L'orchestre était assez catastrophique, globalement d'accord avec jeanch sur la fanfare prussienne, les attaques des cuivres aussi (on se serait cru au châtelet). J'ai connu les choeurs mieux tenus que ça, la fin du Ier acte était une joyeuse cacophonie !

Le plateau vocal ensuite : hérault excellent de Nikitine, voix claire et bien projetée. Lafont, rootering, tout simplement trop vieux, trop usés et très débraillé pour le Tetralmund de Lafont.

Ortrud toujours aussi fascinante de Waltraud Meier, enfin une vraie chanteuse dans cette production car l'Elsa de Mireille delunsch est tout simplement hors de propos, voix trop petite, timbre laid, aigus poussés et graves inexistants, comme le dit le chevalier, le duo de la chambre devient un solo pour ténor avec intervention de choriste.

Je garde le meilleur pour la fin, Heppner s'il se réserve pour la fin nous a délivré un troisième acte de toute beauté, contrairement au concert de Pleyel où j'avais eu quelques craintes pour son lohengrin, la voix était naturellement bien placée dans l'aigu, le duo de la chambre, le récit du graal et les adieux au cygne d'anthologie. Bravo ! Comme il le dit lui même, pas du tout une voix d'heldentenor barytonnante mais une voix de grand ténor lyrique aux aigus somptueux et en plus moi j'aime bien les rr roulés de Ben.

C'était tout pour le direct de Monsalvat !


Dernière édition par le Sam 09 Juin 2007, 02:59, édité 1 fois
avatar
Hagen

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 48
Date d'inscription : 19/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  abaris le Sam 09 Juin 2007, 01:26

Une représentation conforme à celle de samedi, alors.
La citation sur l'air pour comprimario Twisted Evil est à rendre au Chevalier.
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Chrysothemis le Sam 09 Juin 2007, 01:43

De retour de Bastille où j'ai passé une bonne soirée, malgré d'importantes faiblesses du plateau et de l'orchestre.
J'ai été plutot agréablement surprise par la prestation de Delunsch, loin d'être aussi catastrophique que ce que je craignais... J'y reviendrai demain dans un compte-rendu plus détaillé.
avatar
Chrysothemis

Féminin
Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Hagen le Sam 09 Juin 2007, 02:34

abaris a écrit:Une représentation conforme à celle de samedi, alors.
La citation sur l'air pour comprimario Twisted Evil est à rendre au Chevalier.

Alors je rends au chevalier ce qui appartient au chevalier alors Laughing
avatar
Hagen

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 48
Date d'inscription : 19/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Hagen le Sam 09 Juin 2007, 02:44

Pour les fans le site de ben heppner :

http://www.benheppner.com/
avatar
Hagen

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 48
Date d'inscription : 19/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  windgassen le Sam 09 Juin 2007, 09:25

abaris a écrit:Une représentation conforme à celle de samedi, alors.
La citation sur l'air pour comprimario Twisted Evil est à rendre au Chevalier.
Sauf que samedi Ben Heppner, hélas , ne correspondait pas au Lohengrin dont nous parle Hagen; je le regrette encore!
avatar
windgassen

Masculin
Nombre de messages : 527
Age : 67
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.janicebaird.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Chrysothemis le Sam 09 Juin 2007, 11:19

Mes impressions sur la représentation d'hier soir.
Le plateau est archi dominé par la somptueuse Ortrud de Waltraud Meier, magnifique de présence, à la voix certes métallique et peu sonore dans le registre grave, mais dont l'interprétation est vraiment fascinante, et par le Lohengrin de Ben Heppner, admirable surtout au 3e acte, en dépit de son manque d'investissement scénique. Deux grands artistes qui valaient à eux seuls le déplacement. Très belle prestation de Niktine également.
Rootering a été très mauvais, inaudible la plupart du temps, sans aucune envergure. Quant à Lafont, il campe un Telramund brutal et sans nuances, et son vibrato est vraiment gênant.
Pour finir sur la distribution, Mireille Delunsch a été beaucoup moins mauvaise que ce à quoi je m'attendais : la voix n'a bien sûr pas le format et la rondeur requis pour le rôle d'Elsa, les aigus sont assez poussifs (pas de couacs hier soir cependant, ni d'accident d'aucune sorte) et le timbre est ce qu'il est... Mais je ne trouve pas que sa prestation ait été indigne. Elle était audible d'un bout à l'autre et n'a pas manifesté de signes de fatigue, et malgré sa prononciation sommaire de l'allemand, elle est finalement assez touchante. Il me semble (compte-tenu de ce que j'ai entendu hier, les précédentes représentations semblaient plus problématiques) que ce rôle lui messied moins que ceux d'Elettra et même de Louise. Je ne souhaite pas pour autant qu'elle poursuive sa carrière dans cette direction, mais néanmoins ce n'était pas non plus une catastrophe.
Les choeurs, comme cela a été dit, ont été spécialement mauvais au premier acte, en décalage en permanence. Cela s'est un peu amélioré par la suite mais ce n'est tout de même pas de haute tenue (tout à fait d'accord avec Abaris, titrer "Mieux qu'à Bayreuth" franchement... )
De l'orchestre enfin il se dégage une impression d'à-peu-près, d'imprécision, de brouillon en somme. D'après ce que ma connaissance limitée de l'oeuvre me permet d'en dire, j'ai trouvé que cela manquait cruellement de nuances; c'était très plat et pas souvent bien en place.
La mise en scène, à défaut d'être belle, n'est pas dérangeante... Mais l'oeuvre mérite sans doute mieux.
avatar
Chrysothemis

Féminin
Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  jeanch le Dim 10 Juin 2007, 23:31

Un entretien avec Waltraud Meier sur Altamusica.

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Heidi le Lun 11 Juin 2007, 00:12

Merci Jeanch! Il y a du scoop dans ses propos toujours aussi bien sentis:

Avez-vous déjà eu envie de vous attaquer à Brünnhilde ?

Envie peut-être, mais je ne la chanterai jamais dans Siegfried ou Crépuscule. Par contre, je vais donner celle de la Walkyrie à la Scala.

Et tiens, un petit coup de sabot pour Polaski:

Debbie Polaski est aussi pour moi une Brünnhilde idéale, même si la tessiture dans Siegfried est sans doute trop aiguë pour elle, mais ce n’est pas sa faute !
avatar
Heidi

Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Heidi le Mar 12 Juin 2007, 09:08

Bonjour à tous,
hier soir, dernière représentation de "Lohengrin".
Quelques petites choses avant de parler de la représentation proprement dite:
-Valery Gergiev était là drunken , et qui plus est, il était à l'heure; la représentation a commencé à 19 heures et des poussières. Il est entré dans la fosse sans qu'on le voie et sans que le public ne l'applaudisse. Du coup, on le voyait de dos et j'ai passé mon premier acte à me demander si c'était lui Laughing
-Waltraud Meier a eu des fleurs... jetées au salut par un admirateur, venant du parterre: elles ont atterri d'abord dans la fosse et un musicien lui a lancé ensuite. Elle était très contente, malgré la perte de quelques pétales pendant les lancers.
-un coup de gueule Evil or Very Mad : arrivés à 18h45, il n'y avait plus de programme achetable, plus de feuilles de distribution, rien... Bravo pour les prévisions l'ONP. J'ai passé mes entractes à lorgner sur ceux qui en avaient, même dans le métro. J'avais des envies de vol geek
Une représentation bonne dans l'ensemble, mais assez inégale dans le détail. Rootering a été inaudible, pas vraiment mauvais, mais sa voix est vraiment fatiguée, son chant étique et sa ligne très instable.
Nikitine campe un très bon héraut, au timbre le plus agréable, à la diction parfaite, à la projection qui embrasse toute la salle, avec ce hiératisme qui fait les bons déclamateurs. Quant à Lafont, eh ben, ça laisse à désirer, même si son Telramund correspond bien à la faiblesse voulue par Carsen par rapport à Ortrud-dominatrix: ça vibre beaucoup, il a été très couvert par l'orchestre, mais il ne s'est par réfugié dans le cri.
Mireille Delunsch fut très valeureuse, assez bien applaudie aux saluts (elle est revenue seule sur le devant de la scène, a recueilli quelques bravi et était souriante: ça fait plaisir pour tous les efforts qu'elle a faits): c'est vrai que le souffle est très court, l'élocution limite, les aigus sont plafonnés, les graves très très difficiles à atteindre, le timbre est acide, mais son chant était valeureux endurant, surtout à l'acte III dans le duo avec Lohengrin, alors que l'acte I était limite et on la sentait tendue. Elle était littéralement écrasée par Meier au II, mais ça passait...
Vous avez tout dit sur Ben Heppner, qui a été très ovationné: il devrait prendre des cours de comédie avec Meier et Delunsch qui ont à lui apprendre. A part jouer l'indignation en jetant un bras de côté, se balader de manière formelle au milieu de l'assemblée pendant son (magnifique) récit, il ne sait pas faire grand chose, à part... bien chanter Du premier balcon avant, il était très audible, j'ai trouvé et son chant est délicat, son timbre minérale, sa diction parfaite.
Quant à Meier, on ne voit qu'elle, comme vous l'avez tous écrit... Elle est Ortrud, ne la joue pas. Au I, elle prend les paroles des autres, se les approprie par son attitude, sa posture, sa grande classe. J'ai même entendu son souffle d'indignation quand elle était sur le devant de la scène: à la fin du I, elle est restée sur scène quand les lumières se sont rallumées, bouclant la boucle. C'est vrai que le timbre s'est durci et que les aigus sont durs, mais quel chant, quel sens du mot tout simplement, cet appui sur "Gott", mot catalyseur. Ses invocations au II étaient prodigieuses, ses imprécations du balcon au III ont mis un point final majestueux au III avec cette difficulté à baisser les bras. Elle a été ovationnée de longues minutes, à égalité avec Heppner.
Les choeurs ont été corrects, un peu en décalage au I, mais il s'en sont bien sortis par la suite. Gergiev est venu salué, l'orchestre s'est mis debout pour l'applaudir et sa prestation donnait un Wagner correct, malgré des cuivres que j'ai trouvés très chancelants pour une phalange comme l'ONP...
avatar
Heidi

Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lohengrin

Message  Juditha le Mer 13 Juin 2007, 12:59

J'y suis allée le 2 juin (Gergiev n'a pas dirigé ce jour-là, de toute façon, c'est un chef très surévalué...) et je me suis pas mal ennuyée... Décidément, je ne supporte pas cette production que j'avais déja vue il y a quelques années, mais avec une distribution à mon sens plus intéressante... Le bunker façon Sarajevo avec insertion de l'univers chromo du cygne et du gentil chevalier à l'armure étincelante... boph !c'est du déja vu cent fois et puis, ce sous-entendu selon lequel Elsa serait une pauvre idiote qui rêve d'un roman photo avec son Lohengrin, parce que la réalité c'est le bunker et les deux vilains méchants qui le hantent... Vraiment, c'est trop... Heppner a une voix, certes, mais ne fait rien passer... Meier est bien, mais moins bien qu'avant... Delunsch compose un personnage, certes, mais la voix ne suit pas vraiment..., le chef correct, sans plus, etc, etc.

Ce n'était pas indigne mais pour ma part, ce fut une morne soiréee...

Juditha

Juditha

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Friedmund le Mer 13 Juin 2007, 13:32

Suite à la soirée du 11, je suis tout à fait en phase avec Juditha sur son appréciation des parties vocales, de la mise en scène, et de l'intérêt général de la représentation.

Heppner fainéante pendant deux actes, Meier n'a plus sa superbe d'antan, Rootering est indigne, et Gergiev est irrégulier à ne plus en finir. Delunsch ne s'en tire pas si mal que ça, mais la voix n'a rien à voir avec ce que l'on attend du jugendlich. Au bout du compte c'est Lafont qui m'a encore le plus convaincu.

L'orchestre de Gergiev est à géométrie variable, les choeurs peu en place.

Bref très moyen tout ça, malgré quelques beaux moments de Heppner au III, de la direction parfois (et quand c'est beau, c'est très beau) et la classe de Meier, même réduite.


Dernière édition par le Mer 13 Juin 2007, 13:36, édité 1 fois
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  abaris le Mer 13 Juin 2007, 13:35

Friedmund a écrit:Suite à la soirée du 11, je suis tout à fait en phase avec Juditha sur son appréciation des parties vocales, de la mise en scène, et de l'intérêt général de la représentation.

Moi aussi, même si je tiens à rappeler combien Heppner m'avait ce soir-là (le 2/06) paru très en deça de sa performance précédente.


Dernière édition par le Mer 13 Juin 2007, 14:54, édité 1 fois
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Heidi le Mer 13 Juin 2007, 13:44

Vous êtes bien difficiles concernant Ben Heppner: je ne sais pas qui est capable de chanter comme lui ce rôle actuellement et de tenir la longueur. Il y a des défauts, certes, mais le chant est là, les notes et la justesse aussi.
Quant à la mise en scène, je suis désolé, ça ne casse pas des briques, certes, mais ce n'est pas irregardable, ni ennuyeux: c'est dépouillé, sobre, elle permet de se concentrer sur l'action seule, de montrer que cette chape de béton est comme une fermeture de tous les esprits des personnages, et pas seulement d'Elsa, dont Carsen d'ailleurs ne fait pas le personnage central de l'opéra. Le jeu des décalages, des positions de chacun des personnages est très étudié et les lumières sont loin d'être anecdotiques quand on y regarde de plus près.
avatar
Heidi

Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  jeanch le Mer 13 Juin 2007, 13:52

Heppner chante bien mais il m'ennuie, c'est tout.

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Friedmund le Mer 13 Juin 2007, 13:58

Heidi a écrit:Vous êtes bien difficiles concernant Ben Heppner: je ne sais pas qui est capable de chanter comme lui ce rôle actuellement et de tenir la longueur. Il y a des défauts, certes, mais le chant est là, les notes et la justesse aussi.

Attendre d'un chanteur qu'il sache chanter toutes les notes de manière juste n'est pas une qualité, c'est un pré-requis!!! Suspect

Franchement, le regretté Gösta Winbergh qui avait fait les représentations de 1999 était autrement plus émouvant, vibrant, et tout aussi châtié; voire plus héroïque avec des moyens pourtant notablement moindres. Et je ne parle même pas des Seiffert ou Dean Smith actuellement sur le marché à mon sens très supérieurs à Heppner.

Heppner c'est la mollesse incarnée (ou plutôt désincarnée). En plus le 11 il a bien su montrer au III que quand il le veut bien il peut faire quelque chose d'intéressant. Dommage qu'il attende "Mein lieber Schwann" pour s'y coller... Les deux premiers actes il a consciencieusement chanté l'annuaire en tâchant de ne pas trop prendre de risque vocal en sus.

Pour un ténor de sa réputation, je trouve ça quand même limite.

Heidi a écrit:Quant à la mise en scène, je suis désolé, ça ne casse pas des briques, certes, mais ce n'est pas irregardable, ni ennuyeux.

Idem pour la mise en scène: que ce soit regardable et intéressant est quand même la base (je sais qu'avec ce que l'on voit de temps en temps ci et là, ce n'est plus nécessairement évident...)
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  rodrigue le Mer 13 Juin 2007, 14:31

Représentation du 8 juin en bref :
- magnifique Heppner, clair, noble, lumineux, fort, sensible, rarement je ne l'avais entendu aussi facile et à l'aise
- belle incarnation de Meier mais elle n'a pas les aigus suffisant pour le III malgré un grand déploiement de moyens
- Delunsch sans plus mais intéressante malgré le timbre trop acide et des aigus un peu plafonnés
- Bonne surprise de Lafont qui se tient vocalement bien et vibre moins que dans d'autres rôles
- Rootering doit avoir une voix intéressante mais on l'entend tellement peu, pour un roi c'est dommage...
- le héraut compense, mais quelle rudesse et quelle manque de noblesse
- choeurs débraillés au I et plus à l'aise par la suite

rodrigue

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  abaris le Lun 18 Juin 2007, 17:24

L'avis de notre ami Clementinou.

http://www.forumopera.com/concerts/lohengrin_paris07.html
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lohengrin à Bastille - Gergiev/ Carsen - mai/ juin 2007

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum