Tannhaüser ONP

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tannhaüser ONP

Message  Hélinant le Dim 23 Déc 2007, 01:50

Je ne sais pas pour combien de temps nous serons sur le forum intérimaire, mais à défaut d'un compte-rendu plus complet tout de même quelques impressions sur la soirée du 21 décembre.

L'orchestre m'a paru un peu inégal avec parfois quelques décalages, un ou deux "pouët" parmi les cuivres. Mais dans l'ensemble il sonnait plutôt bien et j'en étais très content, d'autant que je l'ai trouvé moins bruyant que d'habitude.

La direction d'Ozawa ne manquait pas de flamme. Certains passages cependant étaient, c'est vrai, un peu moins passionnés, comme si l'on tombait dans le creux de la vague après un passage plus vif. Mais sa direction était alerte, certains moments étaient vraiment magnifiques même si le début de la somptueuse ouverture manquait un peu de fluidité. Ozawa dirige sans partition et avec enthousiasme.

Les choeurs n'étaient pas toujours en phase mais ont livré une prestation correcte.

Gould a un sacré volume vocal ! Il campe un Tannhaüser puissant, moins raffiné que celui d'un Windgassen. Beaucoup de choses sont chantées en force mais sans pour autant qu'il hurle car "brut de décoffrage" ne signifie aucunement "gueuler sur scène". Son investissement scénique est bon et il m'a beaucoup impressionné. La couleur de sa voix est très belle et, m'étant préparé à partir de la version Bayreuth 2004 où il chante justement Tannhaüser, c'était un enchantement que de l'entendre sur scène. On sent qu'il se donne à fond et même si certains l'ont trouvé un peu fatigué, je suis très très content de sa prestation. Voilà un artiste que j'aimerai entendre à nouveau. J'ai beaucoup aimé ce qu'il a fait.

Goerne a offert un beau Wolfram mais il m'est difficile de trop parler de ce rôle que je connais un peu moins que les autres.

Concernant BUM je suis un peu plus partagé. Pour ce qui est de la sensualité, la beauté de la chanteuse et son timbre chaud permettent de pallier un chant pas forcément raffiné. Le problème est que même pour moi qui ne suis pas germaniste, on ne comprend rien à ce qu'elle raconte. Elle donnait un peu l'impression de "faire du volume" face à un Gould puissant, mais cela ne lui était pas trop préjudiciable. Dans l'ensemble elle n'a pas campé une Venus d'anthologie mais c'était tout de même acceptable. Si de plus grands connaisseurs étaient dans la salle, j'aimerai vraiment avoir leur avis car BUM nous a dit à la fin qu'elle s'était sentie plus "libérée" ce soir-là et avait composé son rôle avec moins de difficulté.

Eva Maria Westbroek était, comme l'ont souligné plusieurs intervenants, moins rayonnante qu'en Sieglinde à Aix. Mais quel timbre ! Quelle voix ! Son arrivée était fantastique, avec ce qu'il faut de retenue et d'émotion. Elle transmet vraiment quelque chose quand elle chante, même si la voix m'a parue un peu fatiguée sur quelques aigus, notamment lorsqu'elle chante avec le choeur d'hommes, parmi lesquels elle arrive pourtant à se faire entendre ! Elle a illuminé la scène et a récolté une sacrée ovation, sacrément méritée !

Selig était incomparablement mieux qu'en Fiesco. Certains aigus étaient toujours difficiles mais le vibrato et l'espèce de tension, de stress même, qu'il avait par moment dans le Simon de Verdi n'étaient plus là. Il a plutôt bien chanté et même si sa voix peut parfois manquer de rondeur, son Hermann était très bien.

Je m'arrête là même si d'autres n'ont pas démérité, notamment Lukas en Biterolf qui était très bien. En revanche la voix d'enfant dans le I était déplorable de faussetée.

Au niveau de la mise en scène, eh bien oui Carsen propose une adaptation plus qu'une lecture littérale de l'oeuvre. Pour autant je trouve la mise en scène plutôt intelligente même si ce n'est pas d'une profondeur extrême. C'est une sorte de lecture en surimpression, de palimpseste, où le fil conducteur est respecté (sauf la liberté finale qu'il prend par rapport au livret) mais transposé dans un univers différent. Un parallélisme se fait jour entre celui, artiste ou pêcheur, qui est mis à l'écart de sa communauté pour y être finalement réintégré.
Pour autant la religion ne me paraît pas évacuée, loin de là, même si elle ne compose plus l'argument central de la mise en scène. Elle se manifeste sous forme de motifs récurrents dans de nombreux tableaux. Je ne veux pas donner trop de détails, évitant ainsi de déflorer cette nouvelle production pour ceux et celles qui n'y sont pas encore allés, mais j'espère pouvoir reprendre le débat par la suite.
Et il y a une direction d'acteurs, ce qui est tout de même appréciable.

C'était pour moi une très très belle soirée.
avatar
Hélinant

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 24/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Polyeucte le Dim 23 Déc 2007, 02:13

D'accord avec ton compte rendu... c'était ma troisième et c'est la meilleure! Tous sont beaucoup plus libérés! Westbroek semble beaucoup plus fluide et donc beaucoup plus concernée! Sa prière du III était magnifiquement intériorisée!

_________________
"Périsse mon oeuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD
avatar
Polyeucte

Masculin
Nombre de messages : 399
Age : 34
Date d'inscription : 12/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  c'est moi le Dim 23 Déc 2007, 11:17

je crois que j'irai voir cettte prod au liceu en mars, c'est presque le meme casting!!!!! dans un vrai theatre ce doit etre encore mieux!
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  muriel le Dim 23 Déc 2007, 13:41

Bastille n'est pas une tente mais un vrai théâtre , et sans colonnes drunken
avatar
muriel

Nombre de messages : 563
Localisation : Provence
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  jeanch le Dim 23 Déc 2007, 20:40

c'est moi a écrit:je crois que j'irai voir cettte prod au liceu en mars, c'est presque le meme casting!!!!! dans un vrai theatre ce doit etre encore mieux!
Non ce n'est pas du tout la même distribution, à part BUM qui alterne Venus.
http://www.liceubarcelona.com/Direccio-Artistica/reparts/2007-08/Tannhäuser.pdf

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  c'est moi le Dim 23 Déc 2007, 23:52

Embarassed a vrai dire j'avais vu que BUM et la mise en scene, et coprod paris!
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Hélinant le Lun 24 Déc 2007, 00:17

c'est moi a écrit:Embarassed a vrai dire j'avais vu que BUM

Et tu as focalisé là-dessus Rolling Eyes
avatar
Hélinant

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 24/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  c'est moi le Lun 24 Déc 2007, 00:32

Hélinant a écrit:
c'est moi a écrit:Embarassed a vrai dire j'avais vu que BUM

Et tu as focalisé là-dessus Rolling Eyes

j'en avais deduis que le reste suivait.....
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  MELLIUG le Sam 29 Déc 2007, 02:27

J’étais à la représentation du 27.Magnifique soirée sur le plan musical.J’y reviendrai.Par contre grosse déception pour la mise en scène de Robert Carsen.
Pourquoi ?
D’abord parce que le hors sujet manifeste de sa conception-bien pensée-l’emporte sur une direction d’acteurs finalement assez conventionnelle.Dès l’ouverture il nous inflige une visualisation qui non seulement n’apporte rien(la présence de Venus dès la première section se veut sans doute une transgression de la partition,mais c’est en vain)et surtout empêche d’écouter la musique.Quand enfin pourra t-on écouter une ouverture ou un prélude à rideau fermé pour qu’on puisse rester dans son propre imaginaire.Le public d’aujourd’hui a-t-il tellement peur d’une scène vide ?Je ne pense pas.C’est plutôt le problème de Carsen qui joue les Maîtres Penseurs et impose,plutôt que de proposer,son explication de texte.Résultat,une bacchanale grotesque, qui ne laisse voir que les spasmes et convulsions des clones de Tannhäuser autour d’un pinceau…Quand je pense à l’imagination débridée et la sensualité incroyable qu’a imaginé Wagner dans sa partition,c’est vraiment consternant de bêtise !Tout le reste de la scène,les acteurs sont livré à eux-mêmes,quel ennui.En plus,quand il se passe quelque chose,c’est tout ce qu’il ne faut pas faire :nombreux sont les exemples d’une direction pléonastique,ainsi du mouvement de tête « surpris » quand le chœur féminin intervient au loin.Quelle misère…
Ensuite parce que le reste de la mise en scène s’enfonce de plus en plus dans ce concept de l’artiste maudit sans d’autres alternatives.J’ai cru un moment au début du II qu’on allait passer dans une autre dimention.L’arrivée des chanteurs et du chœur depuis la salle-même si ce n’est pas une idée vraiment nouvelle-pouvait laisser penser que tout cela allait prendre une autre direction,plus inventive.Je n’ai pas refusé d’avoir le plaisir de voir défiler, à moins d’un mètre,là où j’étais plaçé,Eva Maria,Stephen,et Matthias ainsi que tout le chœur.Ce soir,notons qu’il y a eu des applaudissements après le duo entre Elisabeth et Tannhäuser,ainsi qu’après le chœur des invités…Significatif de la mise en scène dans le II qui s’en sort que par des clichés ringards :il faut voir comment on se précipite sur le champagne et les petits fours !...
Dans le III Carsen s’enfonce de plus en plus dans le hors-sujet.Tout cela est appuyé à coup de massue,telle l’arrivée des pèlerins avec leurs cadres vides.Sans parler du retour de Tannhäuser qui n’a pas d’autres solutions que de trouver des béquilles sur son chevalet pour parcourir la scène…Il ne restait plus que la grandiose conclusion de l’artiste « récupéré » pour rassurer le public ravi d’avoir résolu toutes les clés de cette énigme bien préparée.
Un texte éclairant pour Tannhäuser,celui de Wagner pour les directeurs de théâtre en 1852,quelques extraits :
« Or, à cause de la haute sincérité de son sentiment,qui n’a pas pour objet son propre salut,mais son amour pour une autre créature en même temps cette créature aimée,il fallait finalement que sa haine contre ce monde,qui serait sorti de son orbite s’il avait voulu le déclarer libre,lui et son amour,(il fallait que sa haine)s’élevât en flammes ardentes,et ce sont ces flammes qui consument son cœur dans le feu du désespoir.Lorsqu’il revient de Rome,il n’éprouve encore que de la rage contre un monde qui lui a interdit,à cause de la haute sincérité de ses sentiments,le droit à la vie ;et ce n’est pas par désir de jouissance et de plaisir qu’il veut retourner au Venusberg,c’est sa haine contre ce monde,auquel il doit prouver son dédain,et son désespoir qui l’y poussent,afin de dérober aux regards de son ange,pour adoucir les larmes duquel le monde entier n’a pu lui offrir de beaume.
C’es ainsi qu’il aime Elisabeth ;et c’est cet amour qu’elle lui rend.Elle a pu ce que n’a pu le monde moral tout entier,alors que,malgré le monde,elle priait pour lui,qu’elle aime,et lorsque,dans la saine conscience de la vertu de sa mort,elle racheta en mourant le pécheur.Et Tannhäuser mourant la remercie de ce témoignage sublime d’amour.Mais il n’y a personne auprès de son corps qui ne puisse envier son destin ;et le monde entier,Dieu lui-même,doit le proclamer bienheureux. »
Musicalement cela fut superbe.L’orchestre était magnifique,cela n’était pas Ozawa à la direction,mais Pierre Vallet.Son assistant.Je ne sais pas si sa direction était une réplique de celle d’Ozawa,mais j’ai trouvé cela remarquable.Il avait le sens du détail,et aussi savait lâcher l’orchestre dans les moments les plus fulgurants.Mais c’est vrai que je n’ai pas pu juger convenablement ce qu’il faisait dans la scène du Venusberg…Tous les chanteurs étaient en grande forme.Stephen Gould remarquable,quelle magnique interprétation du texte.Il lui reste à trouver un metteur en scène digne de lui. Selig très engagé,superbe.Je garde pour la fin les deux triomphateurs de la soirée Matthias Goerne,quelle poésie,c’était sublime,et enfin Eva-Maria Westbroek,alors là,je n’en reviens pas encore…De l’intériorité,de la puissance aussi,extraordinnaire !
avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  muriel le Sam 29 Déc 2007, 14:29

entièrement d'accord Smile

Significatif de la mise en scène dans le II qui s’en sort que par des clichés ringards :il faut voir comment on se précipite sur le champagne et les petits fours !...
Carsen fait du Marthaler chic ...
avatar
muriel

Nombre de messages : 563
Localisation : Provence
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Neil le Sam 29 Déc 2007, 15:11

En l'occurence ce gag des petits fours et du champagne ne doit pas être assimilé, selon moi, à de la provocation gratuite, car il s'intègre parfaitement à la vision de fond de Carsen; il n'hésite pas, en effet, à faire du choeur et de Herrmann de vrais hypocrites, insupportables, moralisateurs et autosatisfaits, au II. Que cette prétention soit associée à ce goût du snobisme et du clinquant ne fait que renforcer l'effet d'aversion qui est produit. Donc à mon sens, passage très réussi ! Very Happy

Neil

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 27/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  MELLIUG le Dim 30 Déc 2007, 01:52

Rolling Eyes pirat Vraiment,on est pas loin de cela... Rolling Eyes



avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Poupou le Dim 30 Déc 2007, 23:46

J'y étais c't'ap: oulala... ça ne m'a pas passionnée Laughing ! Je pense que la mise-en-scène y est pour beaucoup, ringarde et invitant le public à se dissiper: les chanteurs parmi le public, les lumières qui restent allumées pendant l'introduction de "Dich teure Halle" (autant dire que tout le monde papotait), puis l'Eva-Maria qui chante et tout le monde qui cherche où elle est Rolling Eyes ... J'ai commencé à m'endormir au II...
Il faut dire que je ne connaissais pas du tout l'oeuvre, à part un ou deux airs. Alors, je pose une question aux spécialistes: c'est pas le meilleur Wagner, hein??
Sinon, je rejoins Melliug en ce qui concerne Gould et Westbroek, qui furent sublimes. BUM n'était pas mal non plus, amha de fille qui n'y connait rien.
Sinon, pour l'anecdote: alors que je tentais de déloger un gars qui s'était mis à ma place dans les escaliers du premier balcon, au deuxième entracte, ledit gars me propose de me donner sa place de première catégorie contre ma place d'escalier, car il devait partir avant la fin! Ce que j'ai accepté. Moralité: toujours faire respecter sa place d'escalier.

_________________
Jo te l'encendré
el Tio, el Tio
Jo te l'encendré
el Tio de paper
avatar
Poupou

Féminin
Nombre de messages : 565
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Brünnhilde le Lun 31 Déc 2007, 00:44

Poupou a écrit:Alors, je pose une question aux spécialistes: c'est pas le meilleur Wagner, hein??

Je ne suis pas une spécialiste, mais, personnellement, j'ai du mal à accrocher à Tannhäuser.
Rassure-toi Poupou ! Tu n'es pas seule ! Laughing
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  MELLIUG le Lun 31 Déc 2007, 00:52

Poupou a écrit:
c'est pas le meilleur Wagner, hein??

C'est pas le meilleur Wagner,en effet.L'oeuvre est assez hybride,enfin dans la version donnée ici,la difficulté réside entre le contraste,dans le I,entre la scène du Venusberg remaniée bien plus tard-et digne des avancées harmoniques de Tristan-et le reste de l'acte qui est d'une écriture assez conventionelle.Cela dit,dans l'ensemble,c'est quand même une oeuvre passionnante qui pose des questions fondamentales.Tout le troisième acte est une partition majeure de Wagner.Tout cela pour dire que je suis encore très énervé contre Carsen,quand je vois ce qu'il en a fait... Rolling Eyes
avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Poupou le Lun 31 Déc 2007, 01:09

Ah oui, j'ai bien aimé le III (peut-être à cause de ma place Wink ). Merci, vous me rassurez.

C'est toi qui a fait les montages-starac?

_________________
Jo te l'encendré
el Tio, el Tio
Jo te l'encendré
el Tio de paper
avatar
Poupou

Féminin
Nombre de messages : 565
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  MELLIUG le Lun 31 Déc 2007, 01:10

Poupou a écrit:Ah oui, j'ai bien aimé le III (peut-être à cause de ma place Wink ). Merci, vous me rassurez.

C'est toi qui a fait les montages-starac?

Oui! Laughing
avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Poupou le Lun 31 Déc 2007, 01:25

C'est super bien fait!

Tu devrais proposer tes services à Mortier!

_________________
Jo te l'encendré
el Tio, el Tio
Jo te l'encendré
el Tio de paper
avatar
Poupou

Féminin
Nombre de messages : 565
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  MELLIUG le Lun 31 Déc 2007, 01:30

Poupou a écrit:C'est super bien fait!

Tu devrais proposer tes services à Mortier!

Merci Poupou! Cool
avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  airneck le Lun 31 Déc 2007, 10:43

Poupou a écrit:Alors, je pose une question aux spécialistes: c'est pas le meilleur Wagner, hein??
Le meilleur Wagner, je pencherai pour Tristan und Isolde...
d'ailleurs, c'est certainement le meilleur opéra jusqu'à ce jour non ?

(allez, je n'exprime qu'une opinion et un gout personel Wink
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  muriel le Lun 31 Déc 2007, 13:40

personnellement, mais je débute dans Wagner, je trouve Tannhaüser absolument sublime (le II et le III) , Tristan m'ennuie profondément , pas de grandes pages lyriques (sauf la mort) et pas de choeur Crying or Very sad

c'est quoi ces places d'escalier ? ça m'exaspère quand je suis en bout de rang d'avoir des gens qui papotent , s'agitent et jouent au SMS assis sur les marches Rolling Eyes
avatar
muriel

Nombre de messages : 563
Localisation : Provence
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Poupou le Lun 31 Déc 2007, 13:54

muriel a écrit:c'est quoi ces places d'escalier ? ça m'exaspère quand je suis en bout de rang d'avoir des gens qui papotent , s'agitent et jouent au SMS assis sur les marches Rolling Eyes
Bé voilà, tu sais ce que c'est Laughing ! C'est que de ma place, je ne voyais pas les surtitres, et comme je ne connaissais pas du tout cette oeuvre, je me suis mise plus bas dans l'escalier. Cependant, les locataires de l'escalier sont plutôt des purs et durs qui ne discutent pas et ne font aucun bruit.

_________________
Jo te l'encendré
el Tio, el Tio
Jo te l'encendré
el Tio de paper
avatar
Poupou

Féminin
Nombre de messages : 565
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  airneck le Lun 31 Déc 2007, 14:13

Poupou a écrit:
muriel a écrit:c'est quoi ces places d'escalier ? ça m'exaspère quand je suis en bout de rang d'avoir des gens qui papotent , s'agitent et jouent au SMS assis sur les marches Rolling Eyes
Bé voilà, tu sais ce que c'est Laughing ! C'est que de ma place, je ne voyais pas les surtitres, et comme je ne connaissais pas du tout cette oeuvre, je me suis mise plus bas dans l'escalier. Cependant, les locataires de l'escalier sont plutôt des purs et durs qui ne discutent pas et ne font aucun bruit.
4h le derriere sur une marche, franchement faut etre mordu non ?
Remarque, ils n'avaient qu'à avoir un abonnement AROP (cela voudrait-il dire 'Assis Rien qu'O Parterre' ?
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  muriel le Lun 31 Déc 2007, 14:17

Assise Rigide Opération Postérieur
avatar
muriel

Nombre de messages : 563
Localisation : Provence
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Hélinant le Lun 31 Déc 2007, 14:27

MELLIUG a écrit:
Dès l’ouverture il nous inflige une visualisation qui non seulement n’apporte rien(la présence de Venus dès la première section se veut sans doute une transgression de la partition,mais c’est en vain)et surtout empêche d’écouter la musique.Quand enfin pourra t-on écouter une ouverture ou un prélude à rideau fermé pour qu’on puisse rester dans son propre imaginaire.Le public d’aujourd’hui a-t-il tellement peur d’une scène vide ?Je ne pense pas.

Comme indiqué plus haut j'ai pour ma part plutôt apprécié la mise en scène, mais je suis d'accord sur l'ouverture.

J'aime particulièrement ce moment musical et je pensais pouvoir l'apprécier sans distraction (rideau fermé ou scène vide ou autre idée) ce qui n'a pas été le cas.

Le fourmillement scénique de l'ouverture crée en effet une captation du regard sur ce qui s'y passe, au détriment de l'écoute de la somptueuse ouverture.
avatar
Hélinant

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 24/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tannhaüser ONP

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum