Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  Brünnhilde le Mar 08 Jan 2008, 00:39

airneck a écrit:
Si vous avez bien observé le petit manège de Brangäne, vous aurez vu qu'elle ne leur donne que de ... l'eau !

Où l'on voit que Brangäne est la première à avoir démontré le pouvoir de l'effet placebo...
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  airneck le Mar 08 Jan 2008, 00:44

Brünnhilde a écrit:
airneck a écrit:
Si vous avez bien observé le petit manège de Brangäne, vous aurez vu qu'elle ne leur donne que de ... l'eau !

Où l'on voit que Brangäne est la première à avoir démontré le pouvoir de l'effet placebo...
Euh...
Pour Chéreau, ils s'aimaient dix ans avant,
quand Isolde a soigné Tantris, celui-même qui avait tué son amour Morold...
Leur amour était juste enfoui mais intact...
de plus, ni Tristan, ni Isolde ne savent que leur amour est réciproque...
cette attente sur le pont du bateau vide leur permet de se comprendre et de se retrouver.
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  Brünnhilde le Mar 08 Jan 2008, 00:47

Effectivement : le philtre n'est qu'un prétexte pour avouer leur amour réciproque.
Je plaisantais bien évidemment sur l'effet placebo... What a Face
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  airneck le Mar 08 Jan 2008, 00:48

Brünnhilde a écrit:Effectivement : le philtre n'est qu'un prétexte pour avouer leur amour réciproque.
Je plaisantais bien évidemment sur l'effet placebo... What a Face
no problemo Smile
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  jeanch le Mar 08 Jan 2008, 01:04

Merci à ceux qui ont fait le voyage pour vos riches compte-rendus.

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  Poliuto le Mar 08 Jan 2008, 11:20

Merci à Melliug pour ce beau compte rendu. J'y étais le 28, et je souscris entièrement à ce que tu écris. Ca fait au moins 10 ans que je n'ai pas vu une mise en scène de ce niveau dans Wagner. Quelle émotion! ce qui est frustrant, c'est de n'avoir vu qu'une fois le spectacle, tant il était riche, aussi bien visuellement que musicalement. j'espère qu'une reprise est prévue (et si possible pas avec un chef de seconde zone)

Poliuto

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  Sesto le Mer 09 Jan 2008, 02:37

Merci à tous pour vos beaux compte-rendus. J'étais présent à la représentation du 28 décembre et je partage l'enthousiasme sur la m.e.s. de Chéreau dont vous avez si bien souligné les subtils détails et le rendu psychologique très juste.

J'avais une place dans une loge de côté juste au dessus de la fosse d'orchestre, derrière un couple d'Allemands charmants qui se sont serrés pour que je puisse profiter du premier rang et d'avoir une vue imprenable sur l'orchestre et Baremboïm dirigeant en nage et sans partition (comme quoi, il n'y a pas qu'Ozawa...).

D'accord également avec vous sur la distribution: Salminen émouvant Roi Marke, et les réserves émises sur les aigus d'Isolde et les faiblesses de Tristan (de ma place j'entendais parfaitement le souffleur pour tout le grand monologue du 3ème acte dont a fait état Philuper qui y était le même soir).

Quelques photos de cette soirée du 28:







En espérant que Patrice Chéreau puisse refaire un montage ou une nouvelle captation pour un DVD. Il y avait 2 gros camions devant la Scala le 28 ... Alors ? Very Happy Very Happy Very Happy

Sesto

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  Poupou le Mer 09 Jan 2008, 10:10

Bienvenue Sesto!

_________________
Jo te l'encendré
el Tio, el Tio
Jo te l'encendré
el Tio de paper
avatar
Poupou

Féminin
Nombre de messages : 565
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  airneck le Mer 09 Jan 2008, 10:38

Sesto a écrit:En espérant que Patrice Chéreau puisse refaire un montage ou une nouvelle captation pour un DVD. Il y avait 2 gros camions devant la Scala le 28 ... Alors ? Very Happy Very Happy Very Happy
Et non, les 2 camions étaient pour la 'mémorable' Crying or Very sad soirée Tchaikovski du 31.

Le spectacle a été filmé le 7-12 (premiere), avec 8 caméras.
La Rai avait également filmé la pré-générale le 1-12 mais les lumières du spectacle n'étaient pas completement terminées, de plus Ian Storey avait chanté le role en entier et Waltraud Meier uniquement le 2° acte.
Ensuite le 4, pour la générale, Ian Storey a quasiment tout chanté et Waltraud Meier le 1° et 3° acte, baissant un peu le niveau dans le 2°.

Le DVD se fera avec ces captations, et avec les petites erreurs musicales de la première.
Dommage. C'est une réalisation de la Rai Sad

Bienvenue Sesto, et t'es chic avec ton noeud pap' Smile
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  cololi2 le Mer 09 Jan 2008, 11:12

Bienvenue au chanceux Sesto Sad
Tu as pu faire la bise a Waltraud ?
avatar
cololi2

Masculin
Nombre de messages : 116
Age : 36
Date d'inscription : 21/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  MELLIUG le Mer 30 Jan 2008, 14:57

Comme il m’arrive de revisionner ,de temps en temps, la retransmission de ce Tristan pour retrouver ces instants magiques,je m’aperçois que je n’ai pas évoqué le remarquable travail sur la lumière.Heureusement les Rheinertöchter en ont parlé Smile !Par exemple à la fin du deuxième acte : la projection sur le centre de la scène d’un espace un peu rectangulaire délimitait bien l’espace de jeu des acteurs,qui s’y déplaçaient à l’intérieur ou au contraire s’y tenaient à l’extérieur,juste à la frontière,accentuant ainsi l’extrême tension qu’il y avait sur le plateau.Vraiment une très belle réalisation.
avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  airneck le Mer 30 Jan 2008, 16:31

MELLIUG a écrit:Comme il m’arrive de revisionner ,de temps en temps, la retransmission de ce Tristan pour retrouver ces instants magiques,je m’aperçois que je n’ai pas évoqué le remarquable travail sur la lumière.Heureusement les Rheinertöchter en ont parlé Smile !Par exemple à la fin du deuxième acte : la projection sur le centre de la scène d’un espace un peu rectangulaire délimitait bien l’espace de jeu des acteurs,qui s’y déplaçaient à l’intérieur ou au contraire s’y tenaient à l’extérieur,juste à la frontière,accentuant ainsi l’extrême tension qu’il y avait sur le plateau.Vraiment une très belle réalisation.
Ceci n'est possible uniquement lorsque le metteur en scène comprend le travail des éclairages et en est sensible.
Ce qui est rare chez les metteurs en scène : Peter Stein sait le faire également, Giorgio Strehler savait aussi le faire de façon admirable, Marthaler à sa manière aussi
mais Patrice Chéreau aime particulierement placer les chanteurs dans l'ombre ou dans la lumière
car cela ne signifie pas la même chose et donne une variété à l'espace. Il joue avec, consciemment.

Tristan et Isolde, le deuxième acte, c'est toujours...
la lumière, l'ombre... ils parlent d'ombres et de lumières, de pénombres apaisantes, de lumières qui mentent,
la lumière romantique en opposition à la lumière du XVIII°...

Sur la lumière et le romantisme allemand et une source d'inspiration de Richard Wagner
Louange à la reine de l'univers,
à la haute révélatrice de mondes sacrés,
à la protectrice du céleste amour - elle t'envoie vers moi -
tendre Bien-Aimée - aimable soleil de la Nuit, -
maintenant je suis éveillé - car je suis tien et mien -
tu m'as révélé que la Nuit est la vie - tu m'as fait homme -
consume mon corps avec le feu de l'esprit, afin que, devenu aérien,
je me mêle à toi de plus intime façon et qu'ainsi dure éternellement la Nuit Nuptiale.

Hymnes à la nuit (Hymnen an die Nacht) de Novalis
encore plus à lire ici :
http://www.larevuedesressources.org/IMG/_article_PDF/article_184.pdf



Tu parles du deuxieme acte, par exemple le début , dans cette lueur chaude de fin de journée,
regarde les placements des chanteuses... une fois dans le faisceau latéral, puis dans l'avant-scène plus sombre
et plus froide...Brangäne s'aventure dans l'obscurité en avant-scène,
puis Isolde qui avance également dans l'ombre... l'ombre la lumière.
ici, la lumière ne fait qu'aider la mise en scène en créant plusieurs espaces avec des tonalités et intensités différentes.
La lumière s'inspire de la mise en scène.

Plus tard, le moment que tu évoques avec l'entrée de Melot suivi de Marke par le fond de la scène...
Un changement est necessaire, le jour arrive et avec lui, son cortège de noirs nuages, cette lumière qui ment et pervertit.
Ici l'espace est coupé avec un énorme contre-jour. Cela tranche avec l'ambiance précedente, de nuit calme,
de ces 40 mn de nuit depuis l'extinction de la torche... Il faut trancher désormais.
L'entrée de Marke doit être visible de tous et l'escalier par lequel ils entrent et fortement éclairé.
Ici, la lumière n'est pas réaliste, elle sert la mise en scène encore une fois et rend 'visible' l'entrée du roi.
(cf photo précedemment postée)
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  MELLIUG le Jeu 31 Jan 2008, 01:38

airneck a écrit:

Hymnes à la nuit (Hymnen an die Nacht) de Novalis
encore plus à lire ici :
http://www.larevuedesressources.org/IMG/_article_PDF/article_184.pdf



Tu parles du deuxieme acte, par exemple le début , dans cette lueur chaude de fin de journée,
regarde les placements des chanteuses... une fois dans le faisceau latéral, puis dans l'avant-scène plus sombre
et plus froide...Brangäne s'aventure dans l'obscurité en avant-scène,
puis Isolde qui avance également dans l'ombre... l'ombre la lumière.
ici, la lumière ne fait qu'aider la mise en scène en créant plusieurs espaces avec des tonalités et intensités différentes.
La lumière s'inspire de la mise en scène.

Merci pour le lien et ton analyse.C'est vrai que tout ce que tu dis sur ce début du II m'avait échappé.La mise en scène réserve bien des surprises tellement elle est riche.
Quelques photos de la fin du II pour le rapport de la lumière et de la mise en scène:


















avatar
MELLIUG

Masculin
Nombre de messages : 143
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  airneck le Jeu 31 Jan 2008, 01:56

ce qui est interessant dans les photos que Melliug vient de mettre en ligne,
c'est la façon assez personnelle dont Chéreau déplace le groupe de prisonniers,
(c'est-à-dire le même groupe de 8 marins qui étaient présents avec Tristan au premier acte sur le bateau,
et que l'on retrouvera pendant le coma de Tristan et l'attente au début du III

Par exemple, le groupe de prisonniers au sol dont Kurwenal est en pleine lumière au début...à cour (à droite) puis sur un geste de Marke, tout le monde est déplacé à jardin (à gauche) et là, dans le paquet, se trouve Tristan... si vous faites bien attention, Tristan observe Isolde et on le voit mieux que le reste du groupe. Il est légèrement souligné, mis en valeur.

D'autre part, les déplacements de Marke, lui reste toujours dans la zone lumineuse, la zone éclairée alors que Isolde et Tristan se tiennent dans la partie la plus sombre à l'entrée de Marke,puis ensuite ils se séparent, alors ils peuvent rentrer dans la lumière...

Enfin, lorsque Tristan s'empale sur la lance de Melot, le noir sec arrive sur l'accord final du II qui est "frappé" par Barenboim, au même moment, Isolde tombe à genoux.
avatar
airneck

Nombre de messages : 158
Localisation : anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tristan und Isolde - Teatro alla Scala

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum