Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Brünnhilde le Jeu 20 Déc 2007, 21:47

Ce soir, à 20h40, sur France 5, un documentaire sur notre ténor national !
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  c'est moi le Jeu 20 Déc 2007, 22:14

ben il a pas chanté wagner rototo ???????
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Brünnhilde le Jeu 20 Déc 2007, 22:35

Et alors ?
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  miclo le Jeu 20 Déc 2007, 23:39

il y a peu de chance qu'on ne l'entende un jour dans ce répertoire !!!
d'abord ce n'est pas du tout dans sa voix et de plus il a toujours dit qu'il fallait qu'il comprenne la langue qu'il chante or il ne parle pas du tout allemand .

miclo

Féminin
Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Brünnhilde le Jeu 20 Déc 2007, 23:43

Tu sais, Miclo, Yves croit à tort que quiconque aime Wagner n'aime que Wagner. D'où sa surprise de mon information sur un chanteur non-wagnérien.
Je tiens à préciser que j'aime le (beau) chant tout court... Cool
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  miclo le Jeu 20 Déc 2007, 23:50

personnellement j'aime la musique de Wagner mais pas les voix de Wagner affraid
je vais me faire incendier par les wagnériens qui ne sont pas en général des tièdes ils adorent ou ils exècrent

PS parce que "Yves "est devenu "c'est moi" Question

miclo

Féminin
Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Abigaille le Jeu 20 Déc 2007, 23:52

Oui, c'est Yves !

_________________
La monomanie c'est tabou, on en viendra tous à bout !
avatar
Abigaille
Admin

Féminin
Nombre de messages : 1585
Age : 26
Date d'inscription : 07/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://opera.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Brünnhilde le Jeu 20 Déc 2007, 23:54

Il aime toujours se faire remarquer... Rolling Eyes
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Brünnhilde le Ven 21 Déc 2007, 00:00

miclo a écrit:personnellement j'aime la musique de Wagner mais pas les voix de Wagner affraid
je vais me faire incendier par les wagnériens qui ne sont pas en général des tièdes ils adorent ou ils exècrent

Cela dépend sûrement desdites "voix" de Wagner...
En ce qui me concerne, je n'aime pas trop les "grosses" voix qui se la jouent, à vouloir absolument faire du son au détriment de la musique et du drame. Il est vrai que la musique wagnérienne invite à ce genre de dérive, qui devient alors une norme ! Quand on pense aux chanteurs des créations, ils n'étaient pas tous de "gros calibres".
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  martine le Ven 21 Déc 2007, 00:48

La version "longue" et actualisée diffusée ce soir était plus intéressante que le reportage de France 2.
Et surtout beaucoup plus humaine.
avatar
martine

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Brünnhilde le Ven 21 Déc 2007, 00:53

Oui, beaucoup plus humaine et attachante.
On comprend pourquoi on l'aime tant notre Rototo ! Very Happy
avatar
Brünnhilde

Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 38
Localisation : Walhalla
Date d'inscription : 11/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  c'est moi le Ven 21 Déc 2007, 01:31

Brünnhilde a écrit:Il aime toujours se faire remarquer... Rolling Eyes

pourquoi tant de haine? afro
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  c'est moi le Ven 21 Déc 2007, 01:33

martine a écrit:La version "longue" et actualisée diffusée ce soir était plus intéressante que le reportage de France 2.
Et surtout beaucoup plus humaine.

ah tu m'eclaire car on failli en venir aux mains chez moi! je disais bien qu'il y avait des trucs rajoutes ....

j'ai adoré le "quand ils seront barytons ils iront chez pagny!" a propos des copains!
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  papageno le Ven 21 Déc 2007, 02:20

Ce qui m'a étonné, c'est que l'épisode de la Scala et Aida à Orange ont été inversés temporellement.
Il me semble que ce qui a été dit, c'est que l'Aida d'Orange était la preuve qu'il avait laissé des derrière lui ses problèmes de la Scala...

papageno

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  martine le Ven 21 Déc 2007, 11:40

papageno a écrit:Ce qui m'a étonné, c'est que l'épisode de la Scala et Aida à Orange ont été inversés temporellement.
Il me semble que ce qui a été dit, c'est que l'Aida d'Orange était la preuve qu'il avait laissé des derrière lui ses problèmes de la Scala...

Ce n'est pas ce qui a retenu mon attention dans les nouvelles images tournées en 2007 et dans celles qui n'avaient été retenues dans le docu de France 2.
Le portrait qu'on a vu hier soir ressemble plus au Roberto que je connais et que j'aime, pas seulement la voix, avec ses forces et ses faiblesses, ses zones d'ombre et de lumière.

J'ai remarqué d'autres incohérences dans le montage et les commentaires mais peu importe, ce n'est pas le plus important.
avatar
martine

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  David le Ven 21 Déc 2007, 11:47

Brünnhilde a écrit:Oui, beaucoup plus humaine et attachante.
On comprend pourquoi on l'aime tant notre Rototo ! Very Happy

J’ai regardé ce reportage hier (je n’avais pas vu celui sur France 2). Et je ne comprends justement pas pourquoi on l’aime tant ce rototo !
On nous annonce une personnalité généreuse et chaleureuse, j’ai surtout vu un vantard, macho, limite vulgaire et doté d’une incroyable confiance en lui-même.
Cela ne change absolument rien à l’admiration que j’ai pour le chanteur ; mais le personnage n’insupporte au plus haut point.
Désolé...

David

David

Nombre de messages : 3
Localisation : Asnières (92)
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  muriel le Ven 21 Déc 2007, 12:07

David a écrit:On nous annonce une personnalité généreuse et chaleureuse, j’ai surtout vu un vantard, macho, limite vulgaire et doté d’une incroyable confiance en lui-même.
ah bon ? tu n'as pas dû entendre entre les lignes, c'est quelqu'un qui doute beaucoup ...

l'émission commence à New York au moment de Butterfly (on n'a rien vu), Roméo et Juliette (où était Anna ?) et Aîda ? il a chanté Aïda en octobre à NY ?

on a vu aussi les splendides coulisses de l'opéra de Marseille silent
avatar
muriel

Nombre de messages : 563
Localisation : Provence
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  philB le Ven 21 Déc 2007, 12:19

martine a écrit:Le portrait qu'on a vu hier soir ressemble plus au Roberto que je connais et que j'aime, pas seulement la voix, avec ses forces et ses faiblesses, ses zones d'ombre et de lumière.
Shocked C'est Dark Vador
Non plus sérieusement, moi j'ai trouvé ça pas trop mal, malgré les incohérences chronologiques. Faire comprendre qu'il rechante Radames à Orange après l'incident de la Scala, alors que c'était avant, c'est un peu se foutre du monde. Evil or Very Mad
J'ai souvenir d'un reportage, il y a quelques années, dans lequel on le voyait en vacances à la plage avec sa famille et Angela Rolling Eyes en maillot de bain.
Sinon les 2 points qui m'ont frappé, c'est l'aspect "clan" Alagna (pour ne pas dire mafia). Ses frères et soeur ont-ils une vie privée, sortie de Roberto ? Et son côté Pascale Sevran, hormis une fille de 20 ans (qui en faisait 20 de plus) ,on a l'impression que son public est composé exclusivement de personnes du troisième age farao . Conclusion, ça donne encore l'impression que l'opéra est une musique de vieux Evil or Very Mad

Figaro
avatar
philB

Masculin
Nombre de messages : 227
Age : 50
Localisation : Le Monde de l'Opéra
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  martine le Ven 21 Déc 2007, 12:40

philB a écrit: Sinon les 2 points qui m'ont frappé, c'est l'aspect "clan" Alagna (pour ne pas dire mafia). Ses frères et soeur ont-ils une vie privée, sortie de Roberto ? Et son côté Pascale Sevran, hormis une fille de 20 ans (qui en faisait 20 de plus) ,on a l'impression que son public est composé exclusivement de personnes du troisième age farao . Conclusion, ça donne encore l'impression que l'opéra est une musique de vieux Evil or Very Mad
Figaro

C'est deux denières années durant lesquelles Roberto a vraiment galéré, sa famille a toujours été là pour le soutenir et l'entourer. Alors que dans le milieu de l'opéra, certains en ont profité pour régler de vieilles rancunes et tirer sur l'ambulance.

Sans jouer les Voici ou Closer, David est marrié avec Natalie Manfrino et Frederico va bientôt être papa (et Roberto "tonton" !!).

Je peux t'assurer qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sortie des artistes pour attendre Roberto et qu'on y retrouve des personnes de tous âges.
avatar
martine

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  philB le Ven 21 Déc 2007, 12:43

martine a écrit:Je peux t'assurer qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sortie des artistes pour attendre Roberto et qu'on y retrouve des personnes de tous âges.
ça j'en suis persuadé Smile Mais si on s'en tient à ce reportage, c'est l'impression que ça donne. Et c'est ça qui m'énerve.

Figaro
avatar
philB

Masculin
Nombre de messages : 227
Age : 50
Localisation : Le Monde de l'Opéra
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Hélinant le Ven 21 Déc 2007, 12:43

martine a écrit:
Je peux t'assurer qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sortie des artistes pour attendre Roberto et qu'on y retrouve des personnes de tous âges.

Evidemment qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sorite des artistes. Que ce soit pour Roberto ou n'importe quel autre artiste.
avatar
Hélinant

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 24/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  martine le Ven 21 Déc 2007, 12:49

David a écrit:
J’ai regardé ce reportage hier (je n’avais pas vu celui sur France 2). Et je ne comprends justement pas pourquoi on l’aime tant ce rototo !
On nous annonce une personnalité généreuse et chaleureuse, j’ai surtout vu un vantard, macho, limite vulgaire et doté d’une incroyable confiance en lui-même.Cela ne change absolument rien à l’admiration que j’ai pour le chanteur ; mais le personnage n’insupporte au plus haut point.
Désolé...
David

Chaleureux et généreux : oui c'est vrai. Tous les spectateurs lambda qui l'ont approché peuvent en témoigner.
Vantard non, un peu hableur d'accord.
Macho : pas du tout, sinon il n'aurait pas eu tant de mal à s'inventer un Pinkerton. Charmeur surtout.
Limite vulgaire : c'est quoi ta vulgarité ?
Incroyable confiance en lui : Bravo s'il a réussi à te faire croire ça !! C'est l'inverse : il doûte toujours sauf quand il rentre sur scène parce que là, il n'y a plus de place pour le doûte.
avatar
martine

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Hélinant le Ven 21 Déc 2007, 13:07

philB a écrit:
martine a écrit:Je peux t'assurer qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sortie des artistes pour attendre Roberto et qu'on y retrouve des personnes de tous âges.
ça j'en suis persuadé Smile Mais si on s'en tient à ce reportage, c'est l'impression que ça donne. Et c'est ça qui m'énerve.

Figaro

L'opéra est de toute façon un genre qui renvoie malgré lui l'image d'une distraction de personnes âgées et riches.

La proportion de personnes âgées est plus nette en comparaison avec d'autres types de musiques (danse tecktonic qui fait grand bruit pour ne citer qu'un exemple).

Donc Roberto ou pas, interventions de Natalie Dessay ou pas (qui a je crois dit "faire un métier de vieux pour les vieux" mais je n'ai pas entendu personnellement cette déclaration), de toute façon la perception publique est celle d'un genre pour vieux-riches.

Pour élargir le débat qu'en est-il dans les autres pays ? (on peut peut-être transférer le fil dans une nouvelle rubrique).
avatar
Hélinant

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 24/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  c'est moi le Ven 21 Déc 2007, 13:22

Hélinant a écrit:
martine a écrit:
Je peux t'assurer qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sortie des artistes pour attendre Roberto et qu'on y retrouve des personnes de tous âges.

Evidemment qu'il n'y a pas que des "vieux" à la sorite des artistes. Que ce soit pour Roberto ou n'importe quel autre artiste.

m'enfin c'est quand meme vrai que c'est des vieilles qui sortent toujours de loges! l'oeil et le reste humide! Et surtout des femmes (pour les chanteurs comme pour les chanteuses !!!!!) , elles vivent plus longtemps que nous malheureusement, comme elles foutent pas grand chose! et puis dans ce reportage, il leur fallait trouver des fans absolus qui depensent sans compter et quand on est etudiant ou jeune on a peut etre pas le porte feuille garni! Puis plus tard, inch allah, quand on est vieux on depense!
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  c'est moi le Ven 21 Déc 2007, 13:30

martine a écrit:
David a écrit:
J’ai regardé ce reportage hier (je n’avais pas vu celui sur France 2). Et je ne comprends justement pas pourquoi on l’aime tant ce rototo !
On nous annonce une personnalité généreuse et chaleureuse, j’ai surtout vu un vantard, macho, limite vulgaire et doté d’une incroyable confiance en lui-même.Cela ne change absolument rien à l’admiration que j’ai pour le chanteur ; mais le personnage n’insupporte au plus haut point.
Désolé...
David

Chaleureux et généreux : oui c'est vrai. Tous les spectateurs lambda qui l'ont approché peuvent en témoigner.
Vantard non, un peu hableur d'accord.
Macho : pas du tout, sinon il n'aurait pas eu tant de mal à s'inventer un Pinkerton. Charmeur surtout.
Limite vulgaire : c'est quoi ta vulgarité ?
Incroyable confiance en lui : Bravo s'il a réussi à te faire croire ça !! C'est l'inverse : il doûte toujours sauf quand il rentre sur scène parce que là, il n'y a plus de place pour le doûte.


un macho: c'est un male, et un male est fier de ses attributs, non???? (en espagne el macho y la embra!!!)

la vulgarité??? le mauvais gout peut etre vulgaire, mais comme tout evolue! c'est un italien! Et putain! t'as pas entendu les filles du forum discuter entre elles!!!!!!!!!

et quand on a echangé deux mots avec ses parents, et vu la generosité de sa mere lucia (je crois), ses yeux petillants d'amour , son pere presque géné qu'on le complimente sur ses enfants, on se dit que "les chiens ne font pas des chats!" donc !

donc rototo heros national!
avatar
c'est moi

Masculin
Nombre de messages : 1150
Age : 55
Localisation : toujours ici
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roberto Alagna : de la banlieue à l'opéra

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum