La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etes-vous favorable au projet de la Philharmonie de Paris ?

16% 16% 
[ 3 ]
84% 84% 
[ 16 ]
 
Total des votes : 19

La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  jeanch le Jeu 07 Juin 2007, 11:39

Article sur "La guerre des salles" dans Télérama de cette semaine. C'est en ligne.

"Pleyel flambant neuf, une Philharmonie pour 2012… Pourquoi créer des milliers de fauteuils à Paris alors que les programmateurs s’arrachent un public rare et des musiciens de plus en plus chers ?"


On va dans le mur si cette Philharmonie ouvre... A moins de fermer le TCE. scratch
Il n'y a ni le public ni les artistes pour remplir autant de salles !


Dernière édition par le Sam 23 Juin 2007, 03:13, édité 2 fois

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  Stolzing le Jeu 07 Juin 2007, 12:25

Pour Laurent Bayle, « le classique n’est pas qu’un art dévolu à l’élite d’argent, celle des beaux quartiers où l’offre des salles est forcément plus formatée ».

Je suis quand même abasourdi par ce genre de déclarations. Bien sûr, sur le principe, c'est vrai, mais cete façon de répondre à des problèmes réelles par des incantations morales... Mad

Encore faut-il que le public pas riche puisse venir : au prix où les concerts des orchestres étrangers sont vendus, il faut quand même avoir pas mal d'argent. Les premières catégories à plus de 80 euros, à qui les vendre sinon à ces bourgeois honnis ? Et quand je vois les réactions autour de moi quand je propose un concert à la cité de la musique, précisément chez des gens capables de payer cher, c'est peu encourageant: à chaque fois, c'est, "ouh là là, c'est trop loin"... Entre une desserte minable par les transports en commun et les embouteillages créés par les Khmers Verts, ça fait reculer.

Il faudrait vraiment que le nouveau ministre de la culture prenne le temps de réfléchir pendant qu'il est encore temps. Mieux vaut payer une indemnité de résiliation à l'architecte plutôt que de construire cette salle inepte à la Villette.

Dominique Meyer, le patron du Théâtre des Champs-Elysées, est d’humeur moins lyrique. « Quand la Villette ouvrira, et quand Radio France offrira sa nouvelle salle, ça créera inévitablement une dépression au Théâtre des Champs-Elysées et à Pleyel, parce qu’il n’y a pas assez d’artistes. Et qu’on ne créera pas de génération spontanée. Combien de pianistes sont capables de remplir une salle ? Une dizaine ! De violonistes ? Cinq au plus ! Alors je trouve scandaleux qu’on dépense une fortune pour construire de nouvelles salles sans se poser la question de la politique musicale globale… Pourquoi n’investit-on pas plutôt dans l’éducation musicale, le vrai parent pauvre ? Les salles ne sont pas pleines mais par contre, chaque année, les conservatoires refusent du monde parce qu’ils n’ont pas d’argent pour rémunérer des enseignants. N’est-ce pas plutôt ça, l’urgence ? ».
cheers

Stolzing

Masculin
Nombre de messages : 160
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  jeanch le Jeu 07 Juin 2007, 12:30

Monsieur Meyer est assez lucide pour se tirer à Vienne lorsqu'il est encore temps... Laughing

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La nouvelle Philharmonie de Paris

Message  jeanch le Lun 11 Juin 2007, 02:03


jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  Friedmund le Lun 11 Juin 2007, 02:28

« Le concert classique dans sa forme actuelle est mort, alors il faut être imaginatif, remettre de la fête, créer des événements ! dit Jean-Luc Choplin, le tout nouveau directeur du Châtelet, qui a radicalementrepensé la programmation de sa salle. A nous d’aller chercher le public ! »

Ben voyons, le concert classique est mort, rien que ça... Cela dit, pour ce qui est des fossoyeurs, on reconnaitra à Choplin de savoir de quoi il parle. Rolling Eyes

Sinon, je crois que l'idée de la nouvelle salle est en effet peut-être un poil extravagante. Ou tout du moins condamne en effet le TCE et le Châtelet (ce dernier déjà dans un coma artistique profond de toute façon). Est-ce que cela n'est pas indispensable?

Je verrai très bien un paysage constitué d'une part des opéras Bastille-Garnier-Favart (ce dernier pour le baroque) rassemblés, et d'autre part un ensemble Vilette-Pleyel pour le symphonique et la musique de chambre à un niveau international.Cela condamne sans doute les petites salles, sauf les spécialistes façon Gaveau pour le récital. Mais on gagnerait vraisemblablement en qualité à avoir deux acteurs majeurs, un pour le lyrique, un autre pour le symphonique.

Un orchestre de niveau international est attendu à Paris depuis des décennies: c'est la première fois que se dessine ce projet de façon un tant soi peu concrète. Néanmoins, on peut s'attendre en effet à ce qu'il y ait de grands perdants à cette centralisation de l'offre musicale: le TCE et l'Orchestre de Paris seront vraisemblablement les plus impactés. Aussi, avoir un orchestre radiophonique à Radio-France, ainsi qu'un orchestre symphonique à la Vilette ne me semble pas particulièrement extravagant: Londres dispose de quatre orchestres de niveau international!

Je suis plutôt favorable à ce projet... s'il s'accompagne d'une vraie centralisation pensée de l'offre musicale parisienne, d'une meilleure desserte du quartier de la Vilette pour les transports en commun, de la constitution d'un orchestre réellement de qualité, et d'une politique tarifaire décente (ce que n'a pas su faire la Bastille malgré les promesses des politiques en leur temps).
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  Friedmund le Lun 11 Juin 2007, 17:38

Par ailleurs, le départ de Meyer à Vienne introduit une nouvelle inconnue dans le système: qui sera son successeur? pour quelle stratégie artistique? Si on se retrouve avec un Choplin bis, la question ne se pose même plus.

La nomination de Joël qui dessine un ONP très traditionnel et conservateur, associée à l'ère Choplin très tralala-pouet-pouet au Châtelet ouvre normalement un créneau pour le TCE: celui du grand luxe à caractère festif et exceptionnel (baroque, répertoire contemporain et vingtième, belcanto toujours cocu à Paris, productions lyriques prestigieuses, et tout autre répertoire exigeant).

Et puis au moins cela justifierait les tarifs pratiqués par la maison...
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  jeanch le Ven 22 Juin 2007, 02:00

Les projets pour la Philharmonie de Paris (celui de Nouvel et les autres non sélectionnés) sont exposés à la Cité de la Musique :

http://www.lefigaro.fr/culture/20070621.FIG000000122_toutes_les_philharmonies_de_paris_s_exposent.html

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  jeanch le Ven 22 Juin 2007, 17:21

Friedmund a écrit:
Sinon, je crois que l'idée de la nouvelle salle est en effet peut-être un poil extravagante. Ou tout du moins condamne en effet le TCE et le Châtelet (ce dernier déjà dans un coma artistique profond de toute façon). Est-ce que cela n'est pas indispensable?
Pourquoi condamner ces deux salles ? Pour tout ce qui est vocal, elles sont bien plus adaptées que Pleyel et que ne le sera la Philharmonie (40% des places derrière l'orchestre).

Je verrai très bien un paysage constitué d'une part des opéras Bastille-Garnier-Favart (ce dernier pour le baroque) rassemblés, et d'autre part un ensemble Vilette-Pleyel pour le symphonique et la musique de chambre à un niveau international.Cela condamne sans doute les petites salles, sauf les spécialistes façon Gaveau pour le récital. Mais on gagnerait vraisemblablement en qualité à avoir deux acteurs majeurs, un pour le lyrique, un autre pour le symphonique.
Donc le TCE est oublié ? Pour quelle raison sérieuse ?
La salle jouit d'un passé prestigieux, le lieu est facilement accessible par les transports en commun, l'acoustique est satisfaisante et bien supérieure à Pleyel pour des répertoires.

Voilà comment j'envisage les "pôles" que tu appelles de tes voeux :
pôle lyrique : Bastille-Garnier-Favart(-TCE)
pôle symphonique : Pleyel-TCE-Radio France-(Cité de la Musique)
pôle musique de chambre : Gaveau-Louvre-Orsay-Bouffes du Nord
pôle récital (vocal et instrumental) : TCE-Gaveau-
(j'avoue que je ne sais pas trop quoi faire du Châtelet, c'est une salle détestable pour la visibilité, sans réel charme, trop vaste pour les répertoires qui y seraient le mieux)

Un orchestre de niveau international est attendu à Paris depuis des décennies: c'est la première fois que se dessine ce projet de façon un tant soi peu concrète.
La Philharmonie sera la résidence de l'Orchestre de Paris et de l'ONDIF, pas d'un orchestre de prestige. A moins que Paavo Järvi fasse des miracles... scratch
Il n'a jamais été question de créer un nouvel orchestre.

Néanmoins, on peut s'attendre en effet à ce qu'il y ait de grands perdants à cette centralisation de l'offre musicale: le TCE et l'Orchestre de Paris seront vraisemblablement les plus impactés.
Le TCE, s'il n'abrite plus de concerts symphoniques, devra trouver une autre destination.
L'orchestre de Paris sera le grand gagnant. Saura-t-il s'en montrer digne ?

Aussi, avoir un orchestre radiophonique à Radio-France, ainsi qu'un orchestre symphonique à la Vilette ne me semble pas particulièrement extravagant: Londres dispose de quatre orchestres de niveau international!
Les 3 orchestres symphoniques nous les avons, les salles, nous les aurons aussi (Pleyel, Radio-France, TCE, Cité de la Musique).
Ajoutons à cela les orchestres associatifs Lamoureux, Pasdeloup et Colonne qui doivent aussi venir s'installer à la Philharmonie de la Villette.

J'aimerais savoir ce qu'envisage Radio-France pour ses orchestres. Tous les concerts à la Maison de la Radio ? Moitié à la maison de la Radio et dans les salles de résidence (ONF au TCE, Philar à Pleyel) ? Quel rapport entre la Philharmonie de Paris et Radio France ?
Les lignes ont l'air de se brouiller dans la mesure où l'ONF donne toute une série de concerts à Pleyel dès la saison prochaine.

Et quid de Pleyel (dont le rachat et la rénovation ont coûtés très cher) lorsque la Philharmonie de la Villette aura ouvert ?

Je suis plutôt favorable à ce projet... s'il s'accompagne d'une vraie centralisation pensée de l'offre musicale parisienne, d'une meilleure desserte du quartier de la Vilette pour les transports en commun, de la constitution d'un orchestre réellement de qualité, et d'une politique tarifaire décente (ce que n'a pas su faire la Bastille malgré les promesses des politiques en leur temps).
Tu conviendras facilement que tout cela fait beaucoup de conditions qu'on peinera sans doute à trouver.

J'aimerais aussi insister sur le coût de cette construction et les coûts de son fonctionnement (cf. le phénomène Opéra Bastille ou BNF). Quel financement ? Au détriment de qui (les subventions publiques ne sont pas eextensibles) ?

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  muriel le Ven 22 Juin 2007, 17:49

non parce que la Villette c'est loin et la nuit Evil or Very Mad
avatar
muriel

Nombre de messages : 563
Localisation : Provence
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  Friedmund le Ven 22 Juin 2007, 20:35

Mais il me semblait que la Philarmonie de Paris serait aussi un orchestre et pas seulement une salle? Si le projet en question consiste à changer le nom de l'Orchestre de Paris en Philarmonie de Paris, c'est pisser dans un violon. Autant ne rien faire.

Pour les conditions, oui, il y a sacrément du travail. En tout cas il faut un projet clair de la carte musicale parisienne et favoriser l'accès financier et des transports de cette Vilette guère accessible...

Pourquoi le TCE serait condamné? Parce qu'entre Pleyel et la Philarmonie qui joueront tous les soirs pour des questions de rentabilité, je doute que le TCE soit très longtemps concurrentiel. C'est bien le sentiment de Meyer aussi visiblement.
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  LeChevalierDesGrieux le Ven 22 Juin 2007, 20:41

La Philharmonie de Paris désigne une salle et non un orchestre (tout comme c'est le cas à Berlin d'ailleurs).
avatar
LeChevalierDesGrieux

Nombre de messages : 544
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  jeanch le Sam 23 Juin 2007, 02:43

Friedmund a écrit:Mais il me semblait que la Philarmonie de Paris serait aussi un orchestre et pas seulement une salle?
Il n'en a jamais été question. C'est une résidence pour l'Orchestre de Paris et l'ONDIF, et la salle servira aussi à accueillir les orchestres internationaux.

Pourquoi le TCE serait condamné? Parce qu'entre Pleyel et la Philarmonie qui joueront tous les soirs pour des questions de rentabilité, je doute que le TCE soit très longtemps concurrentiel. C'est bien le sentiment de Meyer aussi visiblement.
La question que je me pose c'est : pourquoi déshabiller Pierre pour habiller Paul ? J'avais bien mesuré le problème pour le TCE et je me demandais pourquoi on voulait en arriver là.

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  jeanch le Sam 23 Juin 2007, 13:20

A propos quelqu'un a-t-il croisé notre nouvelle ministre de la culture dans une salle ? confused

jeanch

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Philharmonie de Paris et l'avenir des concerts parisiens

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum