Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  abaris le Lun 02 Juil 2007, 12:36

Friedmund a écrit:Disons que si le public se satisfait bruyamment d'une distribution mal ficelée, d'un chef aléatoire, et d'une mise en scène indigente, et ce à prix d'or, on ne voit guère pourquoi la direction de l'ONP soignerait mieux ses prochaines productions... Il suffira de faire faire des pas de danses grotesques à quelques danseurs en noir et blanc pour s'assurer des applaudissements nourris en plein milieu de la musique.

Je comprends donc parfaitement Chryso.

Hier, les applaudissements intervenaient trente secondes avant chaque fin d'air, d'acte ou de tableau, voire au milieu de la musique (le jjjjjjjjjjjoli ballllllll!). Passons sur le manque d'éducation musicale d'un public français qui éjacule ses applaudissements précocement tel le Met des années 60 ou la Scala des années 50. Mais étonnons nous quand même d'un tel enthousiasme face à un ténor célèbre qui larmoie pendant deux heures, une soprano qui chante faux la plupart du temps, un baryton dans un costume trois tailles au dessus de sa réelle carrure, une mezzo engorgée et vulgaire, et un chef irrégulier non sans vulgarités. Je passe sur la mise en scène qui se contente de mettre du noir et du blanc pour faire chic pour pas cher en laissant ses chanteurs à l'abandon.

Enfin, le public est content, c'est l'essentiel.

Oscar par contre était merveilleux: vive Camilla Tilling!

Je ne saurais dire à quel point j'approuve.
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  rodrigue le Lun 02 Juil 2007, 13:42

Franchement on se demande pourquoi certains se donnent la peine d'aller encore à l'opéra, mais après tout peut être sont-il masochistes...

Certes Brown laisse à désirer, la mise en scène est bien plate et la direction peut appeler quelques réserves, mais de là à faire une moue aussi dédaigneuse sur l'oeuvre, Alvarez, Tillling, Tézier et le reste de la distribution, autant rester chez soi à écouter de bonnes vieilles versions studio sans toux ni applaudissements, dès fois que l'opéra soit encore vivant...

rodrigue

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  abaris le Lun 02 Juil 2007, 14:11

rodrigue a écrit: Des fois que l'opéra soit encore vivant...

Avec des directeurs artistiques comme Mortier, et des spectateurs qui, comme toi, se contentent de la plus basse médiocrité, il est vrai qu'il y a du souci à se faire sur l'avenir de l'art lyrique.
avatar
abaris

Masculin
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  rodrigue le Lun 02 Juil 2007, 14:20

Je crois que certains sepctateurs des premières représentations auraient bien aimé apprécier la médiocrité d'Alvarez...

rodrigue

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Friedmund le Lun 02 Juil 2007, 14:27

rodrigue a écrit:Je crois que certains sepctateurs des premières représentations auraient bien aimé apprécier la médiocrité d'Alvarez...

Personne n'a dit que Alvarez était médiocre me semble t-il. En tout cas, moi j'ai dit qu'il larmoyait. Je pourrais rajouter qu'il est gauche en scène et sans réelle présence, et que ses effets vocaux pseudo dramatiques ne sont pas toujours de bon goût. Maintenant, c'est sûr la voix en elle même est magnifique.

Par contre, si les critères de jugement d'une prestatition artistique repose sur "il y a pire ailleurs", c'est sûr que cela ne va pas favoriser l'excellence...

rodrigue a écrit:Franchement on se demande pourquoi certains se donnent la peine d'aller encore à l'opéra, mais après tout peut être sont-il masochistes...

Parce que grâce à Dieu il y a encore moult représentations qui sont d'un niveau bien supérieur à ce malheureux Ballo.

Cela dit, on peut se demander pourquoi prennent la peine de se rendre sur des forums s'ils n'acceptent pas que l'on puisse avoir une appréciation différente de la leur...


Dernière édition par le Lun 02 Juil 2007, 14:36, édité 2 fois
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Friedmund le Lun 02 Juil 2007, 14:35

Polyeucte a écrit:
Filippo a écrit:
Passons sur Brown qui a hurlé ses aigus dans "Ecco l'orrido campo", avec une voix en vrac et un vibrato terrible. Aucune unité vocale, elle chante plus en italo-américain qu'en italien, mais bon sang, quelle voix quand même dans l'absolu ! Large, capiteuse mais...mal utilisé. Dommage. Mais ça nous change un peu de Frittoli qu'on nous présente comme la verdienne du moment.

Je pense que c'est une voix qui manque un peu de travail, mais dans quelques années, si elle travail, cela pourrait être très intéressant. Il ne faut pas oublier que ses premières auditions datent de tout juste 10 ans... Donc, au boulot madame Brown!! study

Je pense qu'il y a un problème d'échauffement aussi, classique des grosses voix comme la sienne. Il lui faut tout le premier acte et l'orrido campo pour être enfin échauffée. Idem à la reprise où la voix ne se remet en place qu'au milieu de morro ma prima in grazia.
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Polyeucte le Lun 02 Juil 2007, 14:40

Le problème d'échauffement est en effet fort possible...

Mais sa voix pourrait pourtant être fort belle si elle était mieux menée...

_________________
"Périsse mon oeuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD
avatar
Polyeucte

Masculin
Nombre de messages : 399
Age : 34
Date d'inscription : 12/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Filippo le Lun 02 Juil 2007, 14:49

abaris a écrit:
rodrigue a écrit: Des fois que l'opéra soit encore vivant...

Avec des directeurs artistiques comme Mortier, et des spectateurs qui, comme toi, se contentent de la plus basse médiocrité, il est vrai qu'il y a du souci à se faire sur l'avenir de l'art lyrique.

Du calme....
Personnellement, les gens qui applaudissent quelques mesures avant la fin de la musique (et non pas trente secondes avant comme je l'ai lu, c'est exagéré), ça ne me dérange pas, et pourtant je ne pourrais pas me passer de la musique de Verdi. Mais je préfère un public qui réagit, même de trop, et même en n'attendant pas sagement la fin pour clapoter froidement dans ses mains.
Je n'ai pas envie de bouder mon plaisir...
Quand le "Eri tu " de Tézier a été littéralement ovationné, je me suis penché vers la personne qui m'accompagnait en lui murmurant "c'est exagéré", elle m'a gentiment dit "arrête de penser à tes disques les plus déments".... C'est vrai aussi.
J'ai adoré la performance d'Alvarez, malgré c'est vrai les coups de glotte et les larmoiements en guise d'interprétation...
Quant à Brown, je ne sais pas si c'est un problème d'échauffement...A mon avis, la voix est littéralement en vrac. point barre....
avatar
Filippo

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Friedmund le Lun 02 Juil 2007, 15:24

Filippo a écrit:et non pas trente secondes avant comme je l'ai lu, c'est exagéré

Tu as chronométré? Very Happy Arrow (c'est pour rire)

Blague à part, il ne faut pas perdre de vue que certaines représentations sont supérieures à ce que l'on peut entendre au disque, ou tout du moins d'un niveau équivalent... et ce n'est pas si rare que ça. Chez Verdi c'est moins vrai ces derniers temps, c'est vrai.
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Chrysothemis le Lun 02 Juil 2007, 16:41

kontchak a écrit:
Chrysothemis a écrit:Accueil très chaleureux du public cet après-midi. On a eu droit aux applaudissements à la levée du rideau au moment du bal... et tout au long de la représentation les applaudissements ont constamment commencé avant que la musique ne s'arrête Evil or Very Mad Sans parler des quintes de toux quasiment ininterrompues...
C'est vrai que si le public se met à prendre du plaisir quand il va assister à une représentation d'opéra... cela devient vraiment inquiétant Very Happy

Attendre la fin de la musique me semble être la moindre des choses. C'est une façon de respecter à la fois l'oeuvre, les artistes qui l'exécutent... et le public qui tient à entendre jusqu'au bout.
(Pour ma part c'est dans le Rosenkavalier que je souffre le plus lorsque le public n'attend pas que l'orchestre ait fini de jouer pour applaudir, les 15 dernières secondes sont tellement miraculeuses...)
avatar
Chrysothemis

Féminin
Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Polyeucte le Lun 02 Juil 2007, 16:44

Chrysothemis a écrit:
Attendre la fin de la musique me semble être la moindre des choses. C'est une façon de respecter à la fois l'oeuvre, les artistes qui l'exécutent... et le public qui tient à entendre jusqu'au bout.

ça m'énerve un peu toujours quand les gens applaudissent avant l'arrêt de la musique, mais à la limite, je préfère un public qui applaudit avant la fin qu'un public amorphe qui ne réagit pas... Sleep

_________________
"Périsse mon oeuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD
avatar
Polyeucte

Masculin
Nombre de messages : 399
Age : 34
Date d'inscription : 12/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Filippo le Lun 02 Juil 2007, 17:26

Friedmund a écrit:
Filippo a écrit:et non pas trente secondes avant comme je l'ai lu, c'est exagéré

Tu as chronométré? Very Happy Arrow (c'est pour rire)

Blague à part, il ne faut pas perdre de vue que certaines représentations sont supérieures à ce que l'on peut entendre au disque, ou tout du moins d'un niveau équivalent... et ce n'est pas si rare que ça. Chez Verdi c'est moins vrai ces derniers temps, c'est vrai.

On a déjà eu ce débat, je peux comprendre qu'on applaudisse à tout rompre sur les derniers accords du Bal ou de Rigoletto, ce serait beaucoup plus sacrilège sur les dernières mesures de Simon BOccanegra, et ça ne se produit pas en général.
Est ce que certaines fins d'acte ou d'opéra se terminant sur une succession d'accord ne sont pas là pour "appelés' les acclamations du public ?
avatar
Filippo

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 09/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Friedmund le Lun 02 Juil 2007, 21:47

Filippo a écrit:On a déjà eu ce débat, je peux comprendre qu'on applaudisse à tout rompre sur les derniers accords du Bal ou de Rigoletto, ce serait beaucoup plus sacrilège sur les dernières mesures de Simon BOccanegra, et ça ne se produit pas en général.
Est ce que certaines fins d'acte ou d'opéra se terminant sur une succession d'accord ne sont pas là pour "appelés' les acclamations du public ?

C'est un bon argument, sans doute le meilleur.

Cependant je pense que Verdi mérite mieux qu'un traitement Arènes de Vérone, qui a son charme... aux Arènes de Vérone. Sauf à considérer que la musique de Verdi ne mérite pas le même respect que celle de Strauss. La problématique des applaudissements fait partie d'un cadre général de respect de la musique par le public parisien qui laisse fortement à désirer: arrivées tardives, toux de phtisiques, blabla pendant la musique, sacs et breloques tintantes etc. Autour de moi hier c'était l'enfer... Autant je ne vois aucun inconvénient à entendre le saucisson se couper en rondelles à Vérone, autant à l'ONP j'attends une certaine forme de concentration du public. Je ne vois pas pourquoi le lyricophile parisien ne serait pas capable de s'astreindre à la même concentration que celui de Londres, Amsterdam, Munich, Vienne ou Berlin... et même New-York.

Et je pense que le quinquennat de Gérard Mortier n'aura pas aidé sur un point précis: en laissant le public rentrer dans la salle en retard, Mortier fait passer le message que la musique n'a pas besoin d'être respectée.

A propos des applaudissements et de Simone Boccanegra, la saison dernière, un des soirs où j'y étais, la salle était partie en ovation à l'issue du trio du second acte. Une minute trente plus tard des vierges effarouchées faisaient taire les quelques hardis qui avaient voulu applaudir à la fin de l'acte. Allez comprendre!

Quant aux "sacrilèges", après avoir entendu le public applaudir alors que la musique du feu du finale de la Walkyrie n'était toujours pas achevée, plus rien ne peut me surprendre à Paris... Que le public ne puisse se retenir d'ovationner Eschenbach et Raisilainen est quand même des plus cocasses... Si encore ça avait été pour huer et arrêter quelques secondes plus tôt le cauchemar, j'aurais pu comprendre. Laughing
avatar
Friedmund

Masculin
Nombre de messages : 419
Age : 44
Date d'inscription : 08/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://operachroniques.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Bal masqué à Bastille / Bychkov-Weigold/ Deflo - juin 07

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum